Révélez votre Leadership Conscient !


On parle souvent de la solitude du dirigeant, ce type de pression qu’il ressent à tout porter et à se sentir seul pour tout diriger et pour prendre toutes les décisions. Cette vue, généralement acceptée, peut-être remise en cause. En effet, comment considérer qu’un dirigeant est seul quand, par essence, il est entouré d’une équipe, de managers qui l’entourent et qui sont censés l’aider à gérer, porter et entraîner l’entreprise ?

Mon expérience acquise auprès des dirigeants de Grands Groupes ou de PME, me pousse à constater, plus que de solitude, les dirigeants souffrent de deux désalignements.

Le premier, le plus évident, c’est « le dés-alignement des attentes ». Il correspond au déséquilibre entre les attentes du dirigeant, ce qu’il juge vital et important pour son entreprise et entre les attentes des collaborateurs sont prêts à offrir et concéder. En particulier, pour un dirigeant qui donne sa vie à son entreprise, pour qui le sens de vivre est d’entreprendre, tout engagement moindre de la part de ses salariés est difficile à comprendre ou à accepter. C’est un désalignement lié au sens de nos vies : pour le premier, c’est existentiel, pour les seconds, c’est matériel.

Le deuxième désalignement est intérieur et est bien plus générateur de stress. C’est le désalignement de « l’Être profond avec ce que nous projetons ». Qui je suis vraiment « derrière la scène » en opposition avec ce que je représente ou le rôle que je me donne « devant la scène ». Il est niché dans la conscience du Leader. Très souvent, trop souvent, nous portons un masque dans notre rôle professionnel. Nous jouons un rôle auquel nous ne croyons pas vraiment, mais qui correspond à l’image assumée du rôle de dirigeant. Nous respectons à la lettre le rôle que nous avons acquis en mimant les mentors de nos carrières et nous reproduisons un modèle, qui en fait, ne nous correspond pas ou ne nous correspond plus.

 Avec ces deux désalignements, on est au centre d’une crise de conscience ou d’un clash de valeurs du Leader :

Comment guider et inspirer les autres quand moi-même je ne crois plus en mon rôle ? 
Comment être Leader, si les vieilles recettes ne marchent plus et si mon action n’a que peu de prises sur les autres et sur leur engagement ? 

Leadership Conscient

Le Leadership Conscient, ce n’est pas le Leadership de la méditation de chaque matin, ou plutôt, il ne se résume pas qu’à cela ! Il est bien plus. C’est l’invitation faite au Leader d’adopter une attitude courageuse, dans laquelle il va devoir retirer son masque et affronter qui il est vraiment face au miroir. C’est un engagement à s’observer au moment présent, à se rendre compte. 

Être au-dessus de la ligne de conscience, plutôt que dessous.

C’est un Leadership exigeant qui n’a pas de réponses toutes faites, qui pose les bonnes questions et qui invite chaque Leader à l’introspection, se demander « Qui suis-je vraiment ? Qu’est-ce qui est vrai pour moi ? »

Se libérer du vieux paradigme

Pour initier ce travail, il est assurément indispensable de reconnaître que le vieux paradigme de Leadership « commander/contrôler et punir/récompenser » ne donne plus de résultats et est un véritable échec. La course effrénée du profit exacerbé, n’a produit que des effets prédateurs sur la nature, nos collaborateurs, nos sociétés et nos États. Il n’est pas nécessaire de dresser ici, le diagnostic de l’impasse de ce modèle.  

Face aux transitions en cours (énergétique, numérique, démographique et générationnelle) les attentes exprimées par les collaborateurs et par les consommateurs de nos sociétés postmodernes ont totalement évoluées et ne sont pas satisfaites par nos modèles de management anciens, figés sur la pensée des années 90 : pression, stress et narcissisme du dirigeant… 

Peu de personnes défendent encore le vieux modèle, mais encore trop l’appliquent de manière involontaire, conditionnée, convenue. Libre à chacun d’identifier quelle méthode pour sortir du vieux modèle : soit une remise en cause profonde, soit lâcher prise et écouter, soit suivre un conseil… Le fait est qu’il faut une bonne dose de courage et de confiance pour dire « assez » et pour décider de construire librement et consciemment autre chose.

Bas les masques ! Soyons nous-mêmes.

L’envie d’autre chose est un formidable moteur, qui pousse à la recherche de solutions. L’invitation, ici, est de commencer par nous-mêmes avant de vouloir aller changer les autres et les choses. Regardons-nous en face et identifions ce qui est vrai pour soi et d’où viennent nos motivations. Quelle est notre personnalité ou notre structure d’Ego ? L’humanité pourrait se réduire à cinq émotions essentielles –anxiété, tristesse, colère, joie et amour qui unit toutes les autres. Ces émotions structurent qui nous sommes. Elles définissent nos réponses et nos motivations dans la vie. Comment se sentir aligné et plein, si on ne connaît pas la structure de notre psyché et l’origine de nos motivations et de nos impulsions ? Ici encore, de nombreuses méthodes des plus simples aux plus sophistiquées (ennéagramme, MBTI, Gestalt…) permettent de se connaître. L’important étant de s’observer et d’obtenir les bonnes clés d’interprétation. Ce travail conscient est une activité du moment présent : « est-ce que je suis, en ce moment, maître de mes émotions et moteur de mes décisions ? Ou bien est-ce que je suis soumis à mes pulsions, victime de mes conditionnements antérieurs et est-ce que j’agis en mode-automatique ? »

Identifiez votre Leadership Naturel

Quand on identifie notre personnalité, on identifie nos forces, nos angles morts, nos biais cognitifs et émotionnels, notre style de communication. C’est déjà un excellent point de départ, permettant d’harmoniser nos relations et de dynamiser notre communication. Peut-être qu’il est temps d’exploiter cette nouvelle perception et de l’utiliser pour booster notre Leadership. En effet, il y a en chacun de nous un Leadership Naturel, un talent qui fait écho à notre personnalité et qui nous permet d’exceller dans le monde professionnel. Ce talent personnel nous est propre et est différent, selon tout un chacun. Toutefois, quelques grands archétypes sont identifiables : certains sont poursuivent l’excellence, d’autres les connaissances quand d’autres sont des visionnaires. Certains sont versés au partage et l’enrichissement des relations, d’autres sont centrés sur donner du sens ou à révéler le beau. Les possibilités sont diverses et nombreuses. Ce qui importe, c’est que nous identifions, maîtrisions et magnifions notre propre style de Leadership. 

Servir 

André Malraux disait que « Commander c’est servir, ni plus ni moins ». Voici une belle ambition pour le Leader Conscient ! Car l’essence du Leadership, c’est justement de guider les autres, d’être à leur écoute et de supporter leurs initiatives. 

Exploitant ses qualités naturelles et contrôlant ses angles morts, le Leader Conscient, pourra révéler son vrai visage. 

C’est une occasion pour changer l’ambition de notre Leadership, ne plus chercher à être reconnu, aimé ou admiré, mais être disponible, altruiste et au service. C’est dans cette mise en service pour les autres, en renonçant à la reconnaissance, que nous pouvons devenir un Leader inspirant qui sera naturellement suivi des autres. C’est l’ambition d’un Leadership plus humain, plus inclusif, dans lequel douter et montrer ses limites n’est pas une faiblesse, mais une force. Le Leader Conscient, n’est plus cette super-personne qui doit tout porter, mais qui au contraire, sait habilement choisir des collaborateurs complémentaires qui diversifient ses compétences et ses points de vue.

C’est l’invitation à se questionner si, le sens d’une vie professionnelle et personnelle ne serait pas de se rendre compte de soi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.